Lettre d'info      |   Actualités  |    Agenda  |    CONTACT    
 
 
Dernière mise à jour sur le site
le 03/03/2015 à 11:14 

    Plan du site     LOGIN

 
   > Mentions légales
Permanence les Lundis après-midi de 14 h à 17 h à la Bourse du travail Angers ou sur rendez-vous : tél 02-41-24-40-10
   >> Vous êtes ici : Accueil / Archives / Congrès Fédéral 2009   
   Page mise à jour le 23/06/2009 à 14:53
  Sous Rubrique :

 

Cliquez sur l'image pour plus d'infos

 

Le 31e congrès de la Fédération CFDT santé-sociaux s’est tenu du 26  au 29 mai 2009 à Saint-Etienne (42)  en présence de 450 congressistes venus de toute la France. 

Après accueil chaleureux de la part du syndicat de la Loire, une motion actualité a été adoptée afin de réaffirmer l'implication de la fédération CFDT Santé Sociaux à l'occasion de la journée d'action du mardi 26 mai.

Lire la motion =>

 



 

 

 

 

Fermer la fenêtre

 

Le congrès a élu les conseillers fédéraux
et les Secrétaires nationaux .

La secrétaire générale :Nathalie CANIEUX 

Le secrétaire général adjoint :
Pascal BRETONNIERE

Le trésorier national :
Christian TORREGROSSA

Les autres secrétaires nationaux :

  • BRETONNIERE Pascal
  • CANIEUX Nathalie
  • COIFFARD Dominique
  • DROUET Dominique
  • FRIOUX Yann
  • NICOLLE Maryvonne
  • TORREGROSSA Christian
  • VILLAIN Claudine

Au terme des débats,
la résolution a été adoptée
à une large majorité.
 

POUR

CONTRE

62 496

12 094

83,79%

16,21%

Le rapport d'activité

a été approuvé, donnant ainsi quitus pour l'activité de la fédération au cours des quatre années passées.
 

POUR

CONTRE

53 650

21 081

71,79%

28,21%

MOTION D'ACTUALITE 

Par cette motion d’actualité, la fédération CFDT Santé-Sociaux, réunie pour son 31è Congrès fédéral à Saint-Etienne, s’associe ce 26 mai à la journée de mobilisation de la CFDT et des autres organisations syndicales. 

La crise économique touche pour l’instant moins durement les salariés travaillant dans le sanitaire, le social et le médico-social, public et privé, que les salariés des autres secteurs professionnels tels que l’automobile, la chimie, la construction…
Mais la fédération CFDT Santé-Sociaux dénonce le fait que l’État et les employeurs utilisent la crise économique comme moyen de pression et de chantage sur l’emploi :

  • en bloquant les augmentations de salaire, creusant ainsi la perte du pouvoir d’achat et augmentant le nombre de salariés pauvres dans nos secteurs ;
    II est insupportable qu’aujourd’hui, dans notre société, faute de rémunération suffisante pour payer leur loyer, des salariés soient contraints de dormir dans leur voiture et de compter, chaque mois, ce qu’il leur reste pour faire manger leur famille, ce que révèle entre autres l’enquête « pouvoir d’achat » que nous avons réalisée récemment.
  • en détériorant les conditions de travail par le refus de congés payés ou la prise de jours RTT, faute d’effectifs suffisants dans certains services, plutôt que de rechercher des solutions par des postes de remplacement ou par l'équilibre des emplois dans les différents services, ou encore par le recours trop systématique aux heures supplémentaires imposées.

Alors que nous savons que l’activité dans nos secteurs est en croissance, les employeurs refusent d’augmenter les quotités de temps de travail des contrats à temps partiels imposés et préfèrent recourir aux aides de l’État en embauchant des contrats aidés, précaires. 

Pour la fédération CFDT Santé-Sociaux, il est inacceptable que ces mesures soient prises dans un mépris total des salariés, bafouant le dialogue social et faisant fi des organisations syndicales.

Ces attitudes favorisent le lobbying, les intérêts particuliers et les idéaux politiques, comme nous avons pu le constater récemment dans le cadre du projet de loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires ». 

L'enquête sur le pouvoir d'achat, menée par la fédération CFDT Santé-Sociaux auprès d'un grand nombre de salariés, fait ressortir que 80 % des répondants considèrent qu’il faut agir prioritairement sur les augmentations générales des salaires, sans pour autant négliger d’autres mesures comme l’aide au transport et au logement. 

La fédération CFDT Santé-Sociaux revendique la relance du pouvoir d’achat par :

  • l’augmentation des salaires ;
  • la reconnaissance des frais liés aux missions de travail, notamment les frais de déplacement ;
  • un retour aux salariés des richesses qu’ils produisent ;
  • l’augmentation pour les salariés à temps partiel qui le souhaitent, de leur quotité de temps de travail, avant de procéder à d’autres embauches sur des postes de même nature.

La fédération CFDT Santé-Sociaux sera également particulièrement exigeante sur :

  • l’amélioration des conditions de travail de tous les professionnels, garants de la sécurité et de la qualité du service rendu ;
  • le respect du dialogue social sur les projets et propositions qui touchent notamment à l’organisation du travail.

Ce 26 mai est une journée de mobilisation dans les entreprises.

Tous les militants, adhérents du secteur sanitaire, social et médico-social sont mobilisés pour débattre avec les salariés, échanger sur leurs conditions de vie et de travail, les informer des propositions CFDT afin de préparer et de sensibiliser à la journée d’action du 13 juin. Cette journée du 13 devra être le temps fort de la mobilisation avant l'été.

Même si dans nos champs d’activité beaucoup travaillent le samedi, la CFDT, consciente que le contexte ne permet pas à de nombreux salariés de perdre à nouveau une journée de salaire, a fait le choix d’appeler à une mobilisation forte un samedi. 

L’objectif est de faire du 13 juin, une démonstration de force qui oblige le patronat et le gouvernement à bouger.

 

Lire la motion d'actualité au format pdf => ici

Page mise à jour le 23/06/2009 à 14:53    
Syndicat Départemental CFDT Santé et Sociaux Angers Région 49 A - 14 Place Imbach - 49100 ANGERS - TEL: 02 41 24 40 10